Voir toutes nos destinations et activités

Alternance jobs saisonniers et stages linguistiques en working holiday

Nouvelle-zélande
Voir tous les programmes
Cours Et Formations

Adelaide.jpgOn le sait bien, l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont des destinations privilégiées pour qui veut décrocher un job saisonnier, qu’il s’agisse de travaux agricoles ou de postes dans le tourisme ou l’hôtellerie-restauration. Grâce à un visa spécifique nommé Permis Vacances travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHF) en anglais, les voyageurs peuvent séjourner jusqu’à 2 ans (dans le cadre d’un renouvellement) en Australie et en Nouvelle-Zélande, et exercer un emploi rémunéré.

 

Alors, pourquoi ne pas profiter de cette parenthèse pour intégrer une école de langue ? C’est l’occasion de perfectionner son anglais, mais aussi de préparer des examens internationaux comme l’IELTS, le TOEFL, le TOEIC ou le certificat Cambridge. De plus, pour travailler dans l’une de ces régions, un bon niveau d’anglais est souvent requis, et une petite mise à jour de ses compétences en la matière peut s’avérer utile !

 

Des écoles de langues « multitâches » et un job saisonnier à la clé

 

Les écoles de langues sélectionnées par Freepackers en Nouvelle-Zélande et en Australie se distinguent avant toute chose par la qualité de leurs enseignements. Grâce à des méthodes pédagogiques qui ont su faire leurs preuves auprès d’étudiants venus du monde entier, et quel que soit leur niveau d’anglais préalable, elles ont su faire des miracles à bien des reprises ! À Auckland, Wellington, Brisbane ou Sydney, entre autres, elles font appel aux enseignants les plus qualifiés.

 

queenstown-new-zealand.jpg

 

Mais au-delà des cours d’anglais, elles offrent aussi une large de gamme de services, parmi lesquels une « Job Assistance ». Des cellules d’aide à l’emploi sont installées, quand ce n’est pas carrément des agences de recrutement ! Les consultants assistent les étudiants dans leur recherche d’emploi, de toutes les manières possibles : sourcing d’offres, partenariats avec les entreprises, ateliers de création de CV, simulations d’entretiens, etc.

 

CV.jpg

 

Travailler et étudier : un programme à la carte  

 

Certaines écoles garantissent à leurs étudiants l’organisation d’au moins 2 ou 3 entretiens, tandis que certaines leur assurent un job en toutes circonstances ! Toutefois, tous les postes ne sont pas accessibles à tout le monde : cela dépend surtout du niveau d’anglais des candidats. Et bien entendu, les participants s’engagent à accepter les postes qui leur sont proposés…

offre-emploi.jpg

Les postes sont disponibles dans une multitude de secteurs. Et dans tous les cas, c’est un service à la carte pour que les voyageurs en PVT puissent travailler tout en suivant leurs cours d’anglais.

 

Les personnes placées dans des familles locales dans le cadre d’un job au pair, par exemple,  peuvent suivre le programme d’anglais en alternance (15 heures de cours par semaine environ) pendant toute la durée de leur séjour. De la même manière, il assez facile de trouver un emploi à mi-temps (20 à 25 heures par semaine) dans l’hôtellerie, la restauration ou le tourisme et de suivre des cours semi-intensifs.

 

Au-Pair-New-Zealand.jpg

 

Ce type d’organisation est plus difficile pour ceux qui trouvent un job dans une exploitation agricole, qui peut se trouver assez loin de l’école. Dans ce cas, c’est plutôt un stage d’anglais intensif qui est privilégié. Et le placement a lieu dès la fin du stage.

 

wheat.jpg

 

Par ailleurs, pour ceux qui se destinent à des postes dans la restauration (restaurants, bars, etc.), des formations complémentaires peuvent être suivies. L’école d’Auckland propose notamment des cours pour devenir de Barista, tandis que les étudiants à Brisbane peuvent passer leur certificat RSA (Responsible Service of Alcohol), que beaucoup d’établissements exigent.

Langports_stage-hotelier.jpg
Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.