Voir toutes nos destinations et activités

Apprendre les bases d'une langue à l'étranger

Monde
Voir tous les programmes
Cours Et Formations

Bientôt le grand départ pour un volontariat international ou un stage à l’étranger ? Vous souhaitez peut-être vous familiariser avec la langue de votre pays de destination avant d’y atterrir. Je vous propose 4 étapes pour commencer efficacement à apprendre une nouvelle langue.

 

apprendre.jpg


 

Etape 1 : Etablir des objectifs clairs

Une erreur qu’on fait tous, c’est de vouloir en apprendre beaucoup dès la première leçon. Puisque vous partez prochainement, concentrez-vous uniquement sur le vocabulaire de base nécessaire dans la vie courante. Pour votre projet il vous faudra :
- Être précis : Il ne faut pas se fixer un objectif trop vague comme « apprendre l’hindi » par exemple. Si vous partez en Inde dans un mois, il faut que vous vous fixiez un objectif plus précis comme « l’hindi de l’informaticien » si vous partez faire un stage en informatique. Pour se faire, vous allez vous prendre une heure par jour pendant 30 jours. Si vous partez dans 3 jours, prenez 2 ou 3h par jour pour apprendre le vocabulaire de base.
- Construire le vocabulaire dont vous aurez besoin : les livres d’apprentissage de langue vous proposent toujours des phrases toutes faites, mais en avez-vous vraiment besoin ? Concentrez-vous sur les mots qui vous seront utiles. Vous allez faire du volontariat international dans une réserve naturelle ? Apprenez le nom des animaux dont vous vous occuperez et le vocabulaire médical. Il faut que votre apprentissage corresponde à vos besoins.

 

Etape 2 : Apprenez les mots que vous utiliserez

Pour construire votre liste de mots à apprendre, il faut que vous définissiez vos besoins. Pour se faire, il faut :
- Se poser et écrire votre présentation en français : Comment vous présenteriez-vous face à un inconnu ? Vous pouvez mentionner le pays et la ville d’où vous venez, ce que vous faites dans la vie, pourquoi vous avez choisi de faire du volontariat international. Copier cette présentation sur Google Translate par exemple. Ce site permet, en plus de traduire, d’entendre la prononciation des mots.
- Faire une liste de vos activités préférées, de tous vos besoins quotidiens : On a tous besoin d’aller aux toilettes au cours de la journée. C’est un mot qu’il vous faut impérativement dans votre liste ! Vous pouvez également ajouter toutes les choses que vous définissez comme essentiel : eau, sandwich, transport par exemple. Si vous souhaitez également participer à des activités spécifiques comme l’escalade, ajoutez-les à votre liste.
- Rechercher les mots apparentés : Le français découle du latin comme de nombreuses autres langues. En tant que français on peut plus ou moins deviner la signification de certains mots en italien. Plus surprenant, quelques mots se prononcent de la même façon en français et en suédois !

 

Etape 3 : Apprendre des phrases entières

Avec le peu de temps à votre disposition, vous ne pouvez pas vous permettre de vous compliquer la tâche par l’apprentissage des règles grammaticales. Il est préférable de reporter cet apprentissage à plus tard et d’apprendre des phrases complètes.
- Acheter un livre mais en ignorer la majorité du contenu : Ces livres sont parfaits pour apprendre le vocabulaire essentiel à votre voyage. Cependant, vous n’aurez pas besoin de tout le vocabulaire qui y est présenté. Surlignez et apprenez uniquement ce dont vous avez besoin.
- Créer ses propres phrases et les faire corriger si possible : Vous pouvez par exemple utiliser des phrases déjà faites et remplacer un ou deux mots. Dans la phrase « Où sont les toilettes ? » vous pouvez remplacer « toilettes » par « restaurant » par exemple.
- Se concentrer sur le son des phrases : Une fois votre liste complète, il faut vous entrainer à les prononcer. Ecouter des natifs parler afin de vous imprégner des intonations et prononciations. Encore une fois, Google Translate vous sera d’une grande aide pour cette étape.

 

Etape 4 : S’entraîner avant le départ

Avant de s’envoler vers votre mission de volontariat international ou votre stage, il faut encore peaufiner quelques aspects de votre nouvelle compétence :
- S’entraîner avec un natif : Il est préférable de pratiquer votre nouvelle compétence avec un natif. Même si vous n’en connaissez aucun, des sites Internet comme italki mettent en relations des internautes du monde entier qui souhaitent apprendre de nouvelles langues.
- Se mettre en situation : Profitez de votre interlocuteur natif pour vous mettre en situation. Au fur et à mesure, vous découvrirez de nouveaux mots à ajouter à votre liste auxquels vous n’auriez pas forcément penser.

 

Encore un dernier conseil : Ce normal de faire des erreurs. C’est avec le temps et l’entraînement que vous vous perfectionnerez. Mais vous voilà paré pour votre mission de volontariat international ou votre stage !

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.