Voir toutes nos destinations et activités

C'est la plus belle et enrichissante aventure de ma vie.

Thaïlande
Voir tous les programmes
Stage A Letranger

Mon stage en Thaïlande m'a apporté le goût du voyage et de l'aventure.

 

C'était mon premier voyage long courrier, et c'est également la première fois que je partais seule en voyage, pour 4 mois (1 mois sur l'île de Koh-Samui et 3 mois à Surin, en Thaïlande). Je suis partie en janvier l'esprit ouvert, mais anxieuse face au choc des cultures que je risquais de vivre. J'étais habituée à mon confort, je n'ai jamais aimé la vie en communauté et j'ai peur d'un simple moustique. Le changement a parfois du bon car il nous fait prendre conscience des réelles priorités dans une vie. Je suis revenue en mai avec des souvenirs et des anecdotes, des dizaines d'amis en plus, des peurs qui ne le sont plus, ainsi qu'une envie de poursuivre tous les changements que j'ai effectués en immersion en Thaïlande, ici en France. J'ai appris beaucoup sur moi-même et sur le monde qui m'entoure. Je ressors de cette expérience grandie et fière du chemin que j'ai parcouru. J'ai rencontré des personnes formidables, j'ai eu la chance de pouvoir vivre au contact de la population locale. J'ai vécu une mission humanitaire au-delà de mes espérances. Ces rencontres et les missions que j'ai effectuées m'ont aidé à avancer et m'ont appris tout simplement à vivre et échanger. Ça reste la plus belle et enrichissante aventure de ma vie.

 

Manon-volontariat-thailande-enfants7.jpg

 

Les moments forts avec les enfants en Thaïlande

 

Choisir parmi mes souvenirs le meilleur est difficile car chaque souvenir a construit ce que je suis aujourd'hui à mon retour de mission humanitaire en Thaïlande. A Koh-Samui, j'ai enseigné l'anglais à de jeunes enfants dans une nurserie. J'y ai rencontré un enfant français de 4 ans, Gabin, le seul petit garçon européen dans cette école. Ne parlant pas thaïlandais, il n'arrivait pas à se faire des amis et jouait seul. Durant les 4 semaines de mon volontariat avec les enfants en Thaïlande, j'ai passé du temps avec lui, on jouait à cache-cache, je le chatouillais, ou parfois nous discutions simplement sur sa vie en France qui lui manque. Son innocence m'a fait retomber en enfance. Lui dire au-revoir a été je pense l'un des moments les plus émouvants de ces 4 mois. Je l'ai aidé à se sentir mieux et j'étais présente pour lui, mais la véritable aide, c'est lui qui me l'a donné. Sa présence et le fait de pouvoir parler français avec lui m'a rapproché en Thaïlande de mon pays. J'étais impatiente chaque matin de le retrouver. C'est un peu mon petit frère de c​oeur.

Manon-volontariat-thailande-enfants11.jpg

A Surin, j'ai enseigné l'anglais dans une école primaire pendant 2 semaines. Un jour, dans une des classes, à la fin du cours, les enfants ont décidé de nous apprendre des mots en thaïlandais. Ils se sont investis, à seulement l'âge de 7 ans, pour nous faire dire à la perfection les mots qu'ils avaient choisi. J'ai donc appris avec eux, mes 2 premiers mots thai : banane et pastèque ! Ils se moquaient de nous, mais nous applaudissaient quand nous disions le mot avec justesse. J'ai adoré cet échange avec eux.

 

Manon-volontariat-thailande-enfants4.jpg

 

Deuxième partie de mon volontariat en Thaïlande : le village des éléphants à Surin

 

Pour finir, je pense particulièrement à ma rencontre avec les éléphants mais surtout avec la personne qui nous a accueilli dans sa maison au village des éléphants à Surin, Mr Lee, qui a apporté de la gaieté dans chacune de mes journées. Il parlait très peu anglais, la communication se faisant principalement par le langage des signes. C'est un homme d'une grande gentillesse et d'une grande bonté. J'ai passé une soirée entière avec lui et un autre volontaire, durant laquelle ce dernier lui a appris à rouler une cigarette ! Nous avons mis 30 minutes à lui demander quel était son prénom, tout le monde l'appelant Mr Lee. De grands moments de rire.

 

Manon-volontariat-thailande-enfants9.png

Evaluation des projets en Thaïlande

 

Je recommanderais ce projet, premièrement pour l'aventure incroyable que nous vivons au travers des missions proposées, deuxièmement pour les personnes que nous rencontrons aussi bien l'ensemble des volontaires que la population locale avec laquelle nous travaillons, et enfin pour le budget à consacrer étant bien moins important que d'autres organismes. Je recommanderais Freepackers car l'accompagnement et l'organisation sont au top, j'apprécie la disponibilité de mes interlocuteurs et également d'avoir pu les rencontrer de visu lors de mon voyage. Et j'ai validé mon stage à mon retour!

 

- informations avant le départ : 4/5

- processus d'inscription : 4/5

- Encadrement / coordinateurs projet : 4/5

- Emploi du temps des bénévoles et stagiaires : 5/5

- Restauration et logement : 4/5
 

Je suis même déçue d'être rentrée ! Mais je reviendrais vers vous pour la prochaine mission humanitaire que je prévois de faire d'ici un an ou deux.

 

A très vite et merci encore.

Manon SALVAN

 

Découvrez toutes les options de stage en ONG en Thaïlande

Manon-volontariat-thailande-enfants3.jpg

 

 

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.