Voir toutes nos destinations et activités

Les recruteurs en faveur du Gap Year pour les jeunes

Monde
Voir tous les programmes
Aventures

backpackers-working-holiday-visa.jpgLe concept de l’année sabbatique à l’étranger ou “Gap Year” a le vent en poupe auprès des recruteurs. C’est ce qu’a montré une récente enquête de l’industrie du tourisme.


C’est le plus souvent au moment crucial de la rentrée que les étudiants sont confrontés à la question: Gap Year, études ou emploi? 

 

Les acteurs du tourisme jeune ont déjà noté un bond significatif des candidats au Gap Year d’ici fin 2012, début 2013. L’augmentation du coût des études universitaires ainsi que la situation financière actuelle arriveraient en tête des facteurs de départs.

Les jeunes ont pris conscience de ce qu’une année sabbatique à l’étranger peut leur apporter…le monde est une mine d’opportunités : voyages, volontariat ou emploi, partir un an est de toutes façons une expérience qui change la vie!

C’est dans cette optique que le questionnaire envers les recruteurs a été conduit: voyez-vous une valeur ajoutée aux candidats ayant passé une année sabbatique à l’étranger?

- 73% ont un avis extrêmement positif sur le fait de faire du bénévolat, travailler ou même voyager de manière indépendante pendant un an
- 85% favorisent n’importe quelle expérience professionnelle internationale par rapport à des études sans véritable objectif
- 63% admettent qu’un candidat ayant fait du bénévolat ou un job à l’étranger aura plus de chances que les autres.

Selon le Daily Telegraph, les demandes de working holiday visa pour l’Australie auraient augmenté de 7% depuis juin 2011, et les demandes de renouvelement du WHV de 28,5%.

 

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.