Voir toutes nos destinations et activités

La formule Erasmus + favorise les stages à l'étranger pour les étudiants

Monde
Voir tous les programmes
Stage A Letranger

Erasmus+ : pour renforcer mobilité internationale des étudiants

 

Erasmus devient Erasmus+

 

mobilite-international-bourses-etudiants

Un "plus" qui signifie des nouvelles possibilités de séjour, des bourses en fonction de la destination et la mise en place de programmes linguistiques. En 2014, le programme de mobilité internationale Erasmus devient Erasmus+ Son ambition? faire partir 2 millions d'étudiants à l’étranger en l'espace de six ans (2014-2020). Pour cela, la Commission européenne prévoit d'augmenter de 40 % les fonds alloués au programme.

 

Objectif : faire partir plus de jeunes, offrir plus de programmes à l’étranger et de bourses pour l’international.

 

Des bourses d’études variables selon les pays

 

Jusque-là, le programme Erasmus ne tenait pas compte des différences de niveau de vie des pays de destination : la bourse d'études était de 160 € par mois et par étudiant. Ce qui est bien evidemment ridicule lorsque l’on compare un loyer à Londres à un loyer à Varsovie. Erasmus+ a donc pris en compte cette réalité avec la mise en place de bourses modulables.

 

Désormais, les pays d'Europe sont regroupés en trois zones. Groupe 1 (Autriche, Scandinavie, Royaume-Uni, Irelande, Italie, Lichtenstein) : bourses d’études entre 200€ et 300€ / bourse de stage entre 350€ et 450€. Groupe 2 et 3 : bourses d’études entre 150 et 250 €.

 

Les universités et écoles pourront augmenter ces sommes en fontion de leurs critères, et avec le soutien des collectivités (conseils régionaux etc). Enfin, si vous habitez outre-mer, notez que les bourses seront encore plus élevées : de 650 à 700 €, avec prise en charge des frais de voyage.

 

De nouvelles possibilités de séjour

 

Vous êtes déjà parti en échange universitaire et vous aimeriez revivre cette expérience internationale? Erasmus ne permettait pas de partir étudier à l’étranger plusieurs fois, idem pour les stages internationaux. Erasmus + permet de partir à l’étranger pendant 12 mois non consécutifs, et ce pour chaque cycle d'études.

 

Concrètement, un étudiant pourra donc effectuer six mois d’études ou de stage à l’étranger en Bachelor 1 et six mois en Bachelor 2 – et rebelote en Master! C'est un avantage important pour les cursus internationaux et les langues étrangères.

 

Camille, 19 ans, en Licence 2 LEA espangol italien, a étudié six mois à l'université de Turin en Italie. Cette année, elle fera six mois d'études et six mois de stage à Madrid, pour finir sa licence :. "Pouvoir étudier à l'étranger dans plusieurs pays permet d'améliorer plusieurs langues. Avec l’ancienne formule, j'aurais dû privilégier une langue". Camille envisage déjà de poursuivre son master à l'étranger.

 

Ce qui ne change pas sur la mobilité internationale avec Erasmus +

 

Les études et stages à l’étranger sont autorisées à partir de la Licence 2

Séjours de minimum 3 mois

Démarches d’inscription auprès de l’établissement d’origine

Système de crédits pour les reconnaissances de diplomes (ECTS)

 

Des cours de langue pour aider les étudiants à partir

 

Vous avez choisi votre programme mais votre niveau de langue n’est pas suffisant? Pour que la langue ne soit plus une barrière, la Commission européenne mettra en place, d'ici à la fin 2014, une plate-forme linguistique en ligne. Son objectif : évaluer le niveau de langue des étudiants avant et après leur séjour à l’étranger. Ce test est obligatoire, mais ne sanctionnera pas les étudiants qui n’obtiennent pas de bons résultats, ils partiront quand même !

 

Ainsi, avant votre départ, vous pourrez suivre des cours de langue gratuits sur la plate-forme web. Les langues disponibles seront l'allemand, l'anglais, l'espagnol, le français, l'italien et le néerlandais. Pour les autres langues ou pour suivre des cours de remise à niveau sur place chaque établissement devra puiser dans son budget Erasmus+ pour octroyer une bourse d’études à ses étudiants et ainsi les accompagner dans leur mobilité internationale.

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.