Voir toutes nos destinations et activités

Montreal-parc-working-holiday-visa.jpgMontréal est une ville extrêmement dynamique et la capitale économique et culturelle du Québec. Parmi ses 3 millions d’habitants, 18% des habitants de l’île de Montréal sont anglophones.


Si vous ne parlez pas bien anglais, je dirais que Montréal est la ville où aller pour commencer votre apprentissage en douceur. Vous pourrez vous faire l’oreille d’abord en vous familiarisant à l’accent québécois. Toutes ses intonations proviennent de l’anglais. Et les Québécois (même si ils aiment dire qu’ils parlent un français plus pur que le nôtre) utilisent de nombreux mots anglais dans leur langage de tous les jours. Donc vous pourrez apprendre des mots utiles : tout le vocabulaire relatif à la voiture par exemple.

 

Et puis, il est très facile de parler ou d’entendre parler anglais. D’abord en allumant la télé ou la radio. CBC est la radio et la télévision publique canadienne qui diffuse uniquement en anglais (Radio Canada est son équivalent en français). La moitié des chaines sur les télévisions à Montréal diffusent en anglais, donc vous pouvez aussi avoir accès à des séries en anglais assez facilement. Vous pouvez également acheter des journaux anglais, qui donnent l’information locale et nationale en anglais comme The Gazette. Et si vous êtes plus roman, vous pourrez facilement en trouver dans n’importe quelle librairie ou sinon je vous conseille de prendre rapidement votre carte pour la Bibliothèque nationale du Québec. Située sur la rue Maisonneuve à l’angle avec la rue Berry, donc en plein centre de Montréal, le bâtiment est extrêmement agréable avec ses larges fenêtres et vous avez juste à venir avec un justificatif de domicile pour pouvoir commencer à emprunter (livres, BD, mais aussi DVD).


Travailler et vivre en anglais à Montréal, c’est possible !
Et puis pour pratiquer, il ne vous reste plus qu’à franchir la ligne qui divise Montréal en deux entre les quartiers francophones et anglophones : le boulevard Saint Laurent. A l’Est de cette rue, ce sont où vivent traditionnellement les Francophones et à l’Ouest, les anglophones. Si vous sortez boire un verre à l’Ouest, vous commencerez donc à vous faire servir en anglais et à entendre parler anglais tout autour de vous. C’est aussi dans cette partie de la ville que vous trouvez les deux plus importantes universités anglophones : Concordia et McGill. Regardez un peu leurs évènements, certains sont ouverts au public et c’est possible d’assister à des conférences ou à des projections de film suivies d’un débat.


Le meilleur plan pour progresser est bien sûr de vivre avec des anglophones, et à Montréal, les colocations ne sont pas difficiles à trouver. Un site extrêmement pratique est « craiglist ». Cherchez particulièrement un appartement dans l’Ouest si vous voulez être sûr de parler anglais à la maison. Une fois que vous avez quelques connaissances parmi les Canadiens anglophones, ils vous inviteront sûrement à leurs soirées et vous verrez qu’autant trouver des francophones qui parlent anglais ce n’est pas difficile, les Québécois sont presque tous bilingues, autant l’inverse est plutôt rare. Vous n’aurez donc plus d’autre choix que de vous mettre à parler anglais.


Pour ceux qui ont déjà un très bon niveau d’anglais, c’est un plus dans votre recherche d’emploi. De nombreuses entreprises cherchent des employés qui maîtrisent les deux langues, surtout dans le domaine de la communication, tout se fait dans les deux langues. (Les communiqués de presse se font dans les deux langues, certains journalistes ne parlent qu’anglais, et vous pouvez être amenés à travailler avec des entreprises uniquement anglophones ou même avoir des collègues qui ne parlent pas un mot de français).


Petite astuce pour pratiquer son anglais de manière fun et originale : ils existent des radios associatives, dites communautaires, qui sont toujours à la recherche de contribution bénévole. Alors si vous êtes intéressés par le cinéma, le sport ou tout autre sujet, et que vous n’avez pas peur de parler devant un micro, c’est un excellent moyen de se challenger et de parler anglais. (Par exemple, contactez CKUT, une radio communautaire anglaise associée à l’université McGill)

 

Voir nos séjours linguistiques Canada pour plus d'infos sur les cours d'anglais au Canada.

Disclaimer: Freepackers ne sera pas tenu responsable du contenu publié par des tiers, journalistes, freelance ou bloggers. Toute accusation de plagiat concernant ces articles sera cependant étudiée, et les articles concernés seront supprimés le cas échéant.